1er phase : Formation des Organisation de la Société Civile

Rencontre et sélection des associations et des autorités publiques locales :

Notre projet a démarré par la sélection de 30 associations dans les 3 régions cibles (Jendouba, Gafsa, Tozeur). Ce travail de sélection et d’identification s’est fait grâce au réseau déjà existant du LAB’ESS et via celui de Twiza. Des séances d’information ont été organisé dans chaque région pour pouvoir effectivement rencontrer les associations. Le 23 août 2016 au matin à Gafsa où 12 associations étaient présentes. Dans la même journée, en fin d’après-midi, à Tozeur il y a eu 8 associations. La dernière séance s’est déroulée à Jendouba le 1 septembre 2016 et a réuni 13 associations.

Dans les 3 régions ciblées par le projet le chômage atteint des taux très élevés par rapport à la moyenne nationale. 26,2% à Gafsa (taux le plus élevé dans le pays), 25,6% à Jendouba et 15,5% à Tozeur. Ces taux sont toujours plus élevés chez les jeunes et les femmes, notamment en milieu rural. C’est dans cette perspective, qu’il a été privilégié les associations défendant l’intérêt des jeunes et des femmes

Renforcement des capacités des OSC via un cycle de formations en gestion de projet :

Deux membres par associations sélectionnées ont participé à un cycle de formation. Le cycle habituel que le LAB’ESS dispense sur Tunis avec une adaptation aux spécificités des associations des régions. Cette étape avait pour but de renforcer les capacités internes des associations. Pour cela nos modules de formation ont été mis à jour et adaptés au projet.

A cette effet, 5 jours de formation ont été mis en place dans chaque région sur les thèmes suivants :

  • Montage de projet
  • Recherche de financements
  • Communication interne
  • Communication externe
  • Suivi-évaluation

Tozeur

Date Formation Nombre d’associations Nombre de personnes
20/09/16 Montage de projet

 

9 14
21/09/16 Recherche de financements

 

9 15
22/09/16 Communication interne

 

9 16
6/10/16 Communication externe 8 10
7/10/16 Suivie et évaluation 6 9

Gafsa

Date Formation Nombre d’associations Nombre de personnes
20/09/16 Communication interne

 

9 14
21/09/16 Montage de projets

 

11 18
22/09/16 Recherche de financements

 

9 16
8/10/16 Communication externe 12 20
9/10/16 Suivie et évaluation 11 20

Jendouba

Date Formation Nombre d’associations Nombre de personnes
21/10/16 Communication interne

 

8 13
22/10/16 Montage de projets

 

10 16
23/10/16 Recherche de financements

 

8 12
5/11/16 Communication externe 9 15
6/11/16 Suivie et évaluation 9 15

 Rencontre avec les autorités locales :

En parallèle, des rencontres avec des autorités locales dans chaque région ont été réalisés afin de leur présenter le projet et dès les impliquer dans les phases à venir. Au total

2eme phase : Préparation aux espaces de dialogue

Cette deuxième phase permet de préparer les associations, les citoyens et les autorités à travers une palette de formation afin de préparer au dialogue.

Renforcement thématique des OSC via un cycle de formations en mobilisation citoyenne, fonctionnement des autorités locales et techniques de plaidoyer :

Afin de préparer à la mobilisation des citoyens autour des problématiques locales, à l’image du cycle de base de formation, un cycle spécifique a été mis en place dans les 3 régions, avec 3 nouvelles formations. Une formation en technique de plaidoyer,afin de faciliter la mise en relation des associations avec les autorités publiques. Ainsi qu’une formation sur la mobilisation citoyenne pour donner les clés aux associations pour rassembler les citoyens autour de cause ou de projets communs. Enfin une formation sur le fonctionnement des autorités publiques locales. Le but de ce module est de donner aux acteurs de la société civile les clefs de compréhension de l’organisation et des fonctionnements particuliers des autorités publiques locales pour pouvoir effectivement identifier et interagir avec les personnes compétentes sur les sujets qu’ils défendent.Pour ces nouvelles formations des ateliers de co-création ont été mis en place pour la réalisation des boites à outils.

Lieux Date Formation Nombre d’associations Nombre de personnes
Jendouba 26/11/16 Plaidoyer

 

11 14
Jendouba 27/11/16 Mobilisation citoyenne

 

11 14
Gafsa 11/12/16 Mobilisation citoyenne

 

6 10
Tozeur 08/12/16 Plaidoyer 6 9
Tozeur 09/12/16 Mobilisation citoyenne 6 9
Gafsa 10/12/16 Plaidoyer 10 19
Tozeur 06/01/17 Fonctionnement des autorités 6 8
Gafsa 07/01/17 Fonctionnement des autorités 9 14

 

Tout au long des deux cycles de formation, des accompagnements ont été réalisé afin de renforcer la proximité et la motivation. 9 lors du cycle et 4 durant le cycle spécifique.

A la fin de chaque phase, LAB’ESS a mis en place une stratégie d’amélioration à travers des questionnaire STATISTIQUE

Les cycles de formation de Tozeur et de Gafsa se sont clôturé pour des réunions afin de préparer les espaces de concertation au niveau de la logistique, de la sélection des animateurs et des exercices à faire durant l’évènement.

La dernière formation à Jendouba sur le fonctionnement des autorités locales sera réalisée ce mois-ci.

Nous sommes actuellement au Cycle de « formations spécifiques » avec les formations en :

  • Mobilisation citoyenne
  • Formation techniques de plaidoyer
  • Fonctionnement des autorités locales

Les évènements à venir

Concertation citoyenne organisée par les OSC :

Un espace de concertation par région entre OSC et Citoyen est organisé par les associations formées pour mettre en œuvre les acquis des formations. Cette journée sera composée de plusieurs temps, un moment de débat collectif et de brainstorming autour de différents problèmes locaux (sanitaire, emploi, social, …), un temps d’exercice autour de problématiques majeures identifiées et sélectionnées en groupe. Cet espace de concertation a donc la triple finalité d’assurer l’application de la formation “mobilisation citoyenne” pour les OSC, d’effectivement sensibiliser les populations locales à leur rôle et à l’exercice de leur citoyenneté et d’identifier collectivement les problématiques de travail qui seront soumises lors des espaces de dialogue. Pour assurer une continuité dans l’implication des citoyens, des représentants, 2 par région, seront élus par tous les citoyens présents. Ils assisteront aux espaces de dialogue et à la mise en place effective des projets.

Atelier à destination des autorités locales autour du rôle des OSC :

Trois ateliers d’initiation des autorités locales au fonctionnement associatif et aux outils favorisant la participation citoyenne seront réalisés dans chaque région pour préparer aussi les autorités au dialogue. Permettre la compréhension et la reconnaissance par les autorités des rôles des OSC en matière de développement. A la suite de ces formations un chargé des autorités locales auprès des associations sera designé.

Formation des formateurs :

Trois personnes ressources (identifiées au cours du projet) pour chaque région seront formées. Ainsi quatre jours de cycle de formation de formateur seront donnés dans les régions.La formation est conçue comme un atelier de co-création. Les participants doivent venir avec une idée de projet. Les participants expérimentent pendant l’atelier les différentes phases de l’accompagnement et de la formation en comprenant et en assimilant les outils du montage de projet, les étapes de la recherche de financement, le suivi évaluation, la communication interne et externe, le droit des associations. A la fin de chaque module, un temps est donné pour approfondir les techniques de formation et d’animation de groupe.

3eme phase : Les espaces de dialogue

Une foisles journées de dialogue réalisées, deux espaces de dialogues dans chaque région seront organisés par l’équipe du LAB’ESS et les experts de Twiza.  Les autorités locales, les OSC, représentants citoyens et des experts sont attendus.

L’espace de dialogue numéro 1 sera consacré à l’identification et à la discussion des problématiques locales. Ces problématiques auront d’ores et déjà été identifiées lors de la journée de concertation OSC et Citoyens. Ces espaces de dialogues ont donc pour vocation première de permettre un échange et un contact entre les citoyens, les associations et les autorités publiques

L’espace de dialogue numéro 2 sera consacré à l’exploration des pistes pour la résolution collective des problèmes identifiés. Ainsi, de ces espaces de dialogue naîtront des solutions concrètes et réalisables collectivement. Une véritable répartition des rôles entre les différentes parties prenantes des espaces de dialogue sera faite.

4eme phase : Suivie

La dernière phase du projet commencera une fois tous les espaces de dialogues. Il sera alors organisé avec l’aide des OSC et autorités participantes un séminaire par région. Nous y présenterons sur les résultats des travaux des espaces de dialogue.  Toutes les autorités publiques, OSC local, citoyens, et experts sont attendues. Ensuite, se déroulera une conférence interrégionale pour présenter les résultats des espaces de dialogue et partager les expériences respectives des 3 régions avec traduction simultanée.

Pour autant le projet ne sefinit pas là et continue par les plans d’action de chaque région issue des réflexions communes seront mis en œuvre dans les trois régions et accompagnés par le LAB’ESS